Feu Charlie/Charia Hebdo

Le siège de Charlie Hebdo a été incendié au cocktail molotov dans la nuit, et son site internet a été piraté, apprend on ce matin dans la presse (de gôche comme de droite) unanimement outragée.

En filigrane, on comprend que c’est encore un coup des muz’, vous savez, ces enturbannés, ces barbus sans humour qui ne font rien d’autre que de bouffer des alloc’ sur le dos des français, prier Allah, monter des minarets, réclamer du Quick halal et refuser de rire grassement quand Charlie sort un numéro spécial rebaptisé Charia Hebdo pour souligner que les barbus sont à la manoeuvre un peu partout et même chez eux en Tunisie (incroyable, nan, ce toupet !?). Sûr que c’est eux, preuve en est que le hacker du website a signé son forfait d’un « No god but Allah » (la section scientifique de la PJ est sur les dents pour récupérer ses empreintes digitales).

Et ce n’est pas la première fois que les odieux bougnoules muz’ s’en prennent à Charlie, y a eu le précédent sur les caricatures de Mahomet avec procès et relaxe à la clé, le tout au plus grand bénéfice de Philippe Val (dit Valet, nommé depuis à la chefferie de France Inter par Sarko et qui qualifia le bouquin sur Clearstream du journaliste Denis Robert d’équivalent des « Protocoles des sages de Sion »), Richard Malka (dit Milka, sympathique avocat de Charlie,  accessoirement celui de Clearstream – tiens donc – et qui s’employa des années durant à salir Denis Robert et son travail), Daniel Leconte (dit « à dormir debout », proche du Cercle de l’Oratoire monté par des néo-cons français, et qui passe son temps à délivrer à Arte d’hilarants documentaires 100 % bidonnés sur la banlieue, internet ou Denis Robert – tiens donc bis), ainsi qu’à Sarko alors ministre de l’Intérieur.

Et ça, voyez vous (si si, vous allez voir, ça commence à peine), à 7 mois des élections présidentielles, c’est tout bon pour l’UMP et le FN qui se frottent les mimines. L’aubaine des prières dans la rue, la bouffe Halal et le niqab se tassant doucement, les muz’ qui jouent du cocktail molotov sur les terres de France, c’est du lourd, Coco, de quoi occuper Atlantico, Le Figaro,  Drzz, Causeur, FdeSouche, Hortefeux (Brice), Guéant (Claude, qui « invite tous les français à se sentir solidaires« ), Finkielkraut (Alain), Adler (Alexandre),  Zemmour (Z), Roufiol (Ivan) mais aussi la presse de gôche (corporatisme oblige) pendant un moment. Ca va engendrer du clic (« si on a peur, ils ont gagné« , « dessinatrice à Charlie, je ne pensais pas exercer un métier à risques« ), faire tourner les rotatives, engraisser les plateaux télé et rameuter de l’électeur exaspéré. Banco !

On savait depuis la disparition de Choron que Charlie Hebdo ne faisait plus rire grand monde, mais que des gars un poil islamophobes et se réclamant de l’anarchie deviennent les meilleurs alliés de la droite la plus xénophobe, ça mérite d’être surligné au Stabilo fluo.

Tout au plus pourrions nous conseiller aux joyeux drilles de Charlie de changer de disque la prochaine fois, et de faire une couv’ aussi « couillue » sur le fait que, par exemple, en Israël, un(e) catho ou un(e) musulman(e) est interdit(e) de mariage avec une personne de confession juive (ça vous parait moins choquant que la Charia ?). On pourrait alors voir comment réagissent les très démocrates et tolérants activistes de la « LDJ« , spécialisés dans les cassages de gueule et de vitrines de librairies (mais pas que) dès lors qu’on ne crie pas le bras tendu « Heil Netanyahu !« .

Bizarrement (?), là, nos médiacrates habituellement soudés comme un seul homme contre l’ignominie n’en ont que très peu parlé dans leurs colonnes indignées, et je ne me rappelle pas que Libération (propriété du désormais israëlien Edouard de Rothschild, où siège BHL, grand pote de Philippe Val et de Charlie – le monde est petit et bien foutu) ait proposé à la librairie Résistances de mettre des locaux à disposition en attendant que le ménage soit fait (à l’époque, par manque de place, n’en doutons pas un seul instant).

Mise à jour au 03/11/11 : comme prévu, des musulmans outragés et tout ce que la France compte de moisi (on a les soutiens qu’on mérite) s’affrontent sur la page Fessebouc de Charlie sur la burqa, la charia, le porc, l’immigration…

En réaction au bordel engendré (et recherché), nos courageux (mais pas téméraires) provocateurs ont décidé de fermer leur page.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s