(Sainte) Caroline Fourest

Dans la galaxie médiacratique, on trouve un certain nombre de planètes gazeuses pour ne pas dire fumeuses dont une majorité porte des noms masculins, mais pas que…

On trouve aussi des pendants féminins, des sommités audiovisuelles qui dispensent la bonne parole sur tous les supports mis complaisamment à leur disposition. Caroline Fourest en fait partie.

Si on devait résumer le personnage aussi sommairement qu’elle délivre sa pensée, on opterait pour un croisement de BHL pour la rigueur intellectuelle et de Philippe Val pour la probité et le parcours, le mélange saupoudré d’une pincée de Laurent Joffrin pour l’aptitude à dénoncer chez les autres ce que les deux pratiquent toute honte bue.

En lisant sa (fascinante) biographie, on apprend que la dame est militante féministe, essayiste (pour essayer, elle essaie même si ça veut pas), passionnée par la laîcité (dont elle a une vision très personnelle), un brin omnibulée par l’intégrisme religieux (en fait, les religions tout court), l’islamo-gauchisme (car quand on est d’ extrême-gauche, on est souvent pro-islamiste et légèrement antisémite, doit on rappeler cette évidence ?) et l’extrême-droite.

Evidemment, avec un CV si prestigieux, Sainte Caroline collabore à Charlie Hebdo qui fait de ces créneaux un fonds de commerce (de moins en moins rentable) depuis la reprise en main puis le départ d’un de ses compères, Philippe Val(et).

Jusqu’ici, pas de souci, chacun a droit (mais manifestement certains plus que d’autres) de faire connaitre ses opinions, quand bien même elles sont avec constance fondées sur des imbécilités. Mais on est en droit de se poser la question de la pertinence de ce succès médiatique quand on commence à recenser le nombres de casseroles qui tintent derrière lui.

Ainsi, en consultant le très documenté site de critique des médias Acrimed, apprend-on que la demoiselle semble fâchée avec la rigueur et la déontologie qui devraient guider tout travail ou enquête présentés comme journalistiques. Pour s’en convaincre, suffit de consulter ce (volumineux) dossier, après quoi vous lirez d’un autre oeil sa production lisible (d’un postérieur distrait) .

Ses techniques favorites, comme celles de ses petits camarades de jeu, consistent à diffamer ceux qui lui déplaisent sans vergogne en usant de raccourcis fallacieux, d’amalgames éhontés ou de mensonges purs et simples. Pour exemples (non exhaustif), sa dénonciation de la critique des médias sur internet, constitué de poujadistes antisémites haineux, l’accusation à demi-mots lancée à Pascal Boniface après qu’il eut cité la dame dans son bouquin « les intellectuels faussaires » d’être financé par l’intermédiaire de l’IRIS par des officines islamistes, les reproches faits à Zemmour et Naulleau qui ne goûtent pas son prosélytisme approximatif en leur prêtant une haine à l’égard des lesbiennes et la frustration de « ne rien avoir entre les jambes (SIC); ou plus récemment de broder des faits imaginaires aux côtés de Laurent Joffrin en imputant à Marine Le Pen (qui n’a pas besoin de ça pour qu’on méprise sa politique) des propositions dans son programme pour 2012 qui n’existent que dans le programme de 2007 de son père !

Nous nous arrêterons là, la liste est trop longue et réclamerait que nous en fassions plusieurs volumes.

Toujours est il que Sainte Caroline pourra nous traiter de tous les noms, sauf de sexiste puisque si nous n’avons pas encore atteint la parité quant au traitement des médiacrates en fonction de leur genre, elle occupe désormais une place de choix dans la galerie des pitres médiatiques que nous proposons aux visiteurs curieux ou avertis d’arpenter ici.

Et puis ici, on adore les lesbiennes, souvent grimmées en p’tits mecs, elles laissent la place aux jolies qui ressemblent à de vraies filles.

(Oui, la conclusion est de bon goût, mais quitte à être méprisé, autant faire les choses bien !).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s