Vote utile : pourquoi, pour qui ?

Lu ce matin dans Libé un énième papier sur la nécessité « de se rassembler à gauche gôche » pour l’emporter en 2012.

On connait la chanson, la plupart des plumitifs étant, non pas de gauche comme le martèle Zemmour alias Gargamel, mais d’habiles promoteurs de la sociale-démocratie (que nous nommons ici la gôche), ce qui n’est pas la même chose. Les petits malins qui chantent du matin au soir la ritournelle du vote utile ne prennent pas en compte, sciemment et à dessein, que le curseur s’est déplacé à droite (partout en Europe), et que les étiquettes d’hier sont périmées à ce jour.

La droite sous le régime du p’tit excité à la Rolex s’est droitisée, le centre s’en est rapproché (pour ne pas dire amalgamé), le PS a muté lentement mais sûrement pour devenir un parti centriste de gôche (suffit de lire pour s’en convaincre le projet socialiste et l’offre faite à Bayrou de participer aux ingrédients de la sauce hollandaise à venir) et « l’extrême-gauche » (superbe invention journalistique, ça fait peur, y a des morceaux d’extrêmistes dedans) représente tout simplement la gauche.

Partant de ce constat, qui ne relève pas de l’opinion mais de l’analyse des faits; l’injonction du vote utile n’a plus de sens. Quel intérêt pour un homme ou une femme de gauche qui appelle de ses voeux la rupture significative avec le modèle capitaliste et une plus juste répartition des richesses de voter pour un Parti Socialiste qui ne l’est plus depuis longtemps et qui ne se préoccupe plus du sort de la majorité de la population qui tire la langue et avance sous le fouet. Pourquoi devrions nous choisir avant même le 1er tour entre un Sarkozy hard et un Sarkozy light ? Pourquoi nos zélés médiacrates n’éditorialisent pas sur la nécessité du vote utile et un rassemblement au bénéfice de la (vraie) gauche et de son Front, plutôt que pour la gôche (qu’importe le cuistot, hier DSK, aujourd’hui Hollande) ?

Parce que l’ intérêt des petits marquis de la médiacratie n’est pas là, parce que les prescripteurs du « bon » vote (par utile, comprenez obligé) y gagnent en tirage quand la droite est à la barre, et conserveraient leur petit confort si c’est la gôche qui passe, mais qu’ils y laisseraient des plumes et quelques menus privilèges (qu’on se fait une joie de lister sur ce blog) si un nouveau modèle se mettait en place.

Tout simplement.

Et de rappeler cette brillante analyse de Laurent Mouchard-Joffrin dit Lolo l’Oracle (de l‘Obs’) qui, pensant discréditer « la gauche archaïque » mais se tirant une balle dans le pied (gôche), résuma (involontairement et pour une fois) si bien la chose que ça mériterait d’être gravé dans le marbre : « pour des auteurs comme Serge Halimi ou Pierre Bourdieu, suivis par des légions de disciples, les médias occidentaux sont une vaste machine à décerveler mise au service du capital pour garantir la pérennité d’un ordre social injuste ».

Publicités
Comments
2 Responses to “Vote utile : pourquoi, pour qui ?”
  1. LaLune dit :

    excellente analyse, nous en discutions ce soir même avec des potes. le seul vote utile est celui que nous ferons avec nos tripes.

  2. vivelapluie dit :

    Parfait ! Faisons souffler cet état d’esprit partout où le vent de la tempête le portera, auprès des camarades, des ami(e)s, des indécis, à table en famille.
    Bottons le cul des médiacrates, crachons sur les instituts de sondage, et que les exploiteurs sentent venir le vent du boulet leur caresser la nuque.
    Je te salue, toi et tes potes, et te tutoie, puisque tu fais partie des braves.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s