Conseil(s) à Jean-Michel Ribes

Jean-Mi’ n’est pas joisse, l’affaire du pédalo l’a gonflé maouss, il le dit sur son site et c’est bien sûr repris avec gourmandise par tous les médias sur le net sous l’intitulé « Jean-Michel Ribes se paie Mélenchon« .

Et comme c’est un artiste, Jean-Mi’, un rebelle, le prince de la subversion et de l’insolence (c’est revendiqué sur son site où il oublie, semble t’il, de rappeler qu’il a signé les campagnes de pub’ pour la banque LCL), il envoie la sauce (hollandaise) : « le sympathique Mélenchon, pirate soi-disant libertaire, bateleur de lui-même, un brin narcissique, ne roulerait il pas pour Sarko à coups de petites phrases en faisant des déclarations pas franchement compatibles avec la politique qu’il défend ?! Et ça se finit sur « un p’tit conseil, Monsieur Mélenchon, arrêtez de faire le clown »…

 

Que Ribes défende son copain Hollande dont il est un proche (aaah, le showbiz et les artistes « engagés »), pourquoi pas. Mais le directeur du théâtre du Rond-Point (nommé par Catherine Tasca et Bertrand Delanoë) semble avoir l’indignation sélective. Par exemple, quand Daniel Cohn-Bendit déclare (moyennement gentiment) suite aux négociations avec EELV que « François Hollande est en train de se ségoléniser« , j’ai eu beau chercher, je n’ai pas vu de vidéo s’indignant de ce mauvais traitement réservé à une (ex ?) amie (qui a fait 7 % à la primaire socialiste, c’est devenu moins intéressant). Pourtant, durant la campagne des présidentielles de 2007, Ribes déclarait son amour pour Ségolène, « tous les autres, c’était du déjà vu ». S’il a la mémoire qui flanche, il peut se réécouter.

 

De même, quand il déclare que le candidat du Front de gauche est un brin « narcissique », il a dû passer à côté d’une interview pleine d’humilité accordée à Libération, qui a repris pour faire sa Une la modeste déclaration du candidat socialiste suivante :

Enfin, quand Jean-Mi’ s’étonne que le coup du pédalo n’aille pas dans le sens de la politique que défend le « sympathique » Mélenchon, il a dû oublier là encore (mais on va lui rafraichir la mémoire) que le bon mot a été tiré d’une longue interview accordée au JDD où le programme du Front de gauche est détaillé par le menu, la politique sarkozyste étrillée au scalpel et le programme social-démocrate (qui ne va pas en effet dans le sens de ce que propose le FdG) analysé en profondeur. Il peut même aller la relire tranquillement sur le site où elle a été mise en ligne  sans oublier cette fois-ci de chausser ses lunettes.

De sorte qu’on est en droit de se demander si le « sympathique » Jean-Mi’ un tantinet bateleur de lui-même et soi-disant libertaire ne préfère pas comme ses amis médiacrates les petites phrases aux discussions de fond (vitement évacuées), et de lui dispenser à notre tour un (ou deux) judicieux conseil(s) : Monsieur Ribes, arrêtez de faire le clown (et accessoirement, carrez vous votre vaudeville sur le vote utile – et le pédalo qui va avec – où bon vous semblera; ça, c’est drôle !).

Publicités
Comments
2 Responses to “Conseil(s) à Jean-Michel Ribes”
  1. Dayrton dit :

    J’adore tes tags: « Show Biz » !
    😆

  2. vivelapluie dit :

    Ouais, le théâtreux fait du (mauvais) vaudeville alors je le range dans la catégorie qui lui sied le mieux :p

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s